À propos

cuisine, patisserie

ISLER (ISCHLER)

ISCHLER ou Isler en roumain- un délicieux saveur de mon enfance…et de ma jeunesse …ces petits sablés chocolatés, ont arrivés en Roumanie, dans la région de Transylvanie et la région de Banat , sur la filière austro-hongroise ( donc, un héritage de l’empire austro-hongrois …) .. à mon époque, on en trouvait partout , il était le Rois de toutes les pâtisseries , …au jour d’aujourd’hui , malheureusement, ils font partie de la catégorie de ,, gâteaux oublies,, et rarement, on y trouve , et souvent, dans leur version revisitées.

Voici, ma version,.

INGRÉDIENTS

Pour la pâte:

170 g beurre pommade

65 g noix moulue

80 g sucre en poudre

220 g farine

1 cs extrait de café

Pour la ganache au chocolat:

200 ml crème liquide 35 %

300 g chocolat noir

80 g beurre

cerneaux de noix pour la déco

PRÉPARATION

Fouettez le beurre avec le sucre, puis rajoutez les noix, la farine , en pluie, l’extrait de café , et mixez jusqu’à ce que vous obteniez un mélange sableux. Formez une boule, , enveloppez dans du film alimentaire et réservez au frais pour 1 h.

Pre -chauffez le four à 180 dégrées

Sortez la pâte du frigo.

Sur le plan de travail bien fariné , étalez la pâte sur une épaississeur de 3 mm ou 5 mm si vous préférez que les sables soient plus épais

A l’aide d’un emporte pièce , découpez des petits ronds , puis disposez -les, délicatement, sur une plaque recouverte de papier cuisson.

Enfourner pour 10 minutes.

A la sortie du four , déposez sur une grille et laissez refroidir.

Quand les sables sont froids, commencez à préparer la ganache au chocolat .

Faites bouillir la crème puis versez -la sur le chocolat , remuez , puis rajoutez le beurre coupé en morceux.

le ganache doit avoir une texture lisse et crémeuse..

En état liquide , glacez la moitie des sables , puis réserver sur un grille.

Une fois que le reste de la crème aie refroidie,ayant pris une texture épaisse , garnissez , à l’aide d’une poche à douille sans douille , la moitie des sablés , puis assemblez- les , un par un.

Décorer avec des cerneaux de noix.

Les Iscler sont encore meilleurs le lendemain, ultra fondants et friables.

Bonne dégustation!

cuisine, patisserie

Fasole cu carnati ( Mijoté des haricots blancs aux saucisses)

La cuisine roumaine est très variée, il en existe des nombreuses recettes délicieuses, certaines simples , certaines avec un elevé niveau de difficulté..

Le haricot blanc accompagné de saucisses est un plat traditionnel en Roumanie ,très apprécié , c’est un bon plat de saison ( automne -hiver) , facile à faire pour un repas savoureux

Cette recette ne présente aucune difficulté , mais n’oubliez pas de penser à préparer les haricots à la veille du jour Z…

INGRÉDIENTS

400 g haricots blancs secs

2 -3 saucisses fumes

2 carottes

2 oignons rouges

1 piment rouge

1 cc paprika

3-4 gousses d’ail

2 tomates

jus de tomates

l’huile de tournesol

sel, poivre, feuille de laurier , persil vert

Quelques morceaux de bon lard

PRÉPARATION

A la veille, faire tremper les haricots blancs , dans une grande casserole à l’eau froide, ainsi ça vous facilite pour la suite de la recette.

Le lendemain, rincez les haricots , mettez -les , à nouveau, dans une casserole avec une grande quantité de l’eau salé, cuisez-les environ 30 minutes. égouttez-les puis répétez l’opération 1 fois.

Pendant ce temps, préparez les légumes., les éplucher, laver et couper finement . , les tomates coupées en dés, Réserver.

Faites des petites incisions dans les saucisses et faites-les cuira dans une grande poêle jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées. Réservez sur une assiette.

Dans la même poêle ou vous avez fait cuire les saucisse ,mettez le lard coupé en dés,

faites revenir les légumes , à feu doux, pour environ 10 minutes, rajoutez ensuite les haricots blancs , couvrez de l’eau chaude jusqu’au hauteur , salez et poivrez , et laissez mijoter pour environ 1 heure. Rajoutez du l’eau si nécessaire.

En fin de cuisson versez le jus de tomates, glissez les saucisses sur le dessus, les feuilles de laurier , et laissez mijoter, tout doucement, pour environ 15 minutes de plus.

Servir chaud avec de la polenta et une salade de chou vert , cornichons aigres-doux ( ou autre salade de saison)

Bonne dégustation!!

cuisine, patisserie

Tarte fromage -courgettes

Chaque année, en été, on apprécie de mettre au four , des bonnes tartes salées , avec les légumes de saison, du jardin, surtout….tièdes où chaude , servies avec une bonne salade verte à coté…

Une recette très bio, healthy et délicieuse, avec des courgettes du jardin, du fromage roumain de brebis , acheté directement chez le berger , les œufs de poule de chez maman,….alors, que de bonnes choses !

C’est parti pour la recette!

INGRÉDIENTS

1 pâte brisée ( retrouvez ma recette sur le blog)

250g fromage roumain ( où de la ricotta)

1 petite courgette jaune

1 petite courgette verte

2 œufs

l’huile d’olive

sel, poivre

chapelure

PRÉPARATION

Pre chauffez votre four à 200 dégrées.

Dans une moule a tarte, étalez finement la pâte brisée , pique le fond avec une fourchette et parsemez de la chapelure .

Dans un petit saladier , mélanger le fromage avec les œufs, le sel,et le poivre .

Versez l’appareil dans le plat, en laissant une bordure de 3-4 cm et réservez.

Épluchez les courgettes et coupez-les en tranches fines.

Disposez les tranches, sur la préparation en fromage, et formez une belle rosette, en le faisant se chevaucher.

Arroser la tarte d’un filet de l’huile d’olive, décorer avec une tomate cerise le centre de la rosette.

Cuire au four pendant 35-40 minutes , jusqu’à ce que les courgettes sont dorées.

Servir chaud et parsemez du persil frais au moment du servir.

Bonne dégustation!

cuisine, patisserie

Gulyas où Goulasch cuit au chaudron

Le Goulasch est à l’origine , une soupe épaisse , d’origine hongroise, très répandue en Europe Centrale .

Il en existe des nombreuses variantes, mais les ingrédients des base restent , en général, les mêmes.

Aujourd’hui , je vous propose ma recette de,Goulasch , cuit au chaudron , tel comme on le prépare en Transylvanie, la région du Nord de la Roumanie, (et ma région d’origine ,) où on peut trouver une forte influence gastronomique et culturelle hongroise…

Pour préparer le Goulasch il vous faut de la viande de bœuf ou du porc ( mais pas hachée!! ) et des légumes., et, bien sur, le chaudron , si non, une cocotte en fonte…. On dit que, la préparation du Goulasch c’est une affaire d’homme…surtout quand il faut manipuler le chaudron oui, il vous faut une présence masculine pour vous donner un coup de main..( dans mon cas, lors de la préparation du dernier Goulasch, mon fils aîné était à coté ….)…alors , oui, n’hésitez pas…

Par curiosité, j’ai regarder sur la blogosphère la multitude des recettes proposes …certaines son loin du véritable Goulasch, alors, je vous déconseille d’y ajouter du l’huile d’olive, de la crème fraîche, où bouquet garni , de la sauce tomates, etc etc .

La cuisson durera 3 heures environ ..

Tout d’abord , faut faire le feu et installer le chaudron sur son trépied, afin qu’il soit bien chaud , avant d’y ajouter les légumes .

INGRÉDIENTS (pour 20 personnes)

2.50 kg viande de bœuf ( paleron )

2 kg de pommes de terre

3-4 cs de saindoux

5-6 gousses d’ail

2 kg d’oignons

2-3 poivrons rouges longs

1,5 kg carottes

1 céleri-rave

4-5 tomates

1 cs de paprika ( de haute qualité)

sel, poivre

persil frais

PRÉPARATION

Commencez par préparer les légumes. Coupez les oignons et les poivrons en julienne, les carottes , les tomates et le céleri en petits cubes . Coupez la viande en morceaux .

Déposez le saindoux au fond du chaudron, ensuite on fait revenir les oignons ,les poivrons, les carottes , ajoutez la viande . Ça prend environ 15-20 minutes pour faire rissoler les légumes, et la viande .

Bien mélanger tout .

Ensuite , rajoutez la paprika, mélangez à nouveau , puis ajoutez les tomates, salez et poivrez.

Ajoutez de l’eau jusqu’à couvrir la viande, et laissez mijoter environ 2 heures, en mélangeant de temps en temps .

Pendant ce temps, pelez les pommes de terre, coupez-les en 2 où 4, selon leur taille,et réservez.

Vérifier la viande, si elle est presque cuite, en ce moment, ajoutez les pommes de terre. Avec la pointe d’un couteau vérifier qu’elles soient bien cuite. Rajoutez du l’eau si besoin.

Au moment du servir, parsemez du persil frais .

Dégustez bien chaud, avec des cornichons aigres-doux, fait maison , bien sur

C’est un plat de saveur !!

Et , un petit verre de palinka, l’eau de vie de Transylvanie…..

Bon appétit!!